Prédication du Dimanche 23 septembre 2018

Thème: Notre choix de vivre en Jésus-Christ.

Textes: Jacques 4/1-10

Résumé de la prédication du Dimanche 23 septembre 2018, faite par Le pasteur AGBANOU ELOI

« D’où viennent les luttes et les passions du milieu de vous » Verset 1
Nous avons choisi de suivre Jésus-Christ, le Prince de Paix, le débonnaire, le procurateur de la bonne harmonie sociale et de la bonne humeur individuelle. Comment dans ce but à atteindre pourrions-nous encore rechercher des situations de disputes de désinvolture comportementale, de vie légère, de tensions, de querelles, de luttes morales et physiques ? Comment pourrions-nous vivre le contraire de l’idéal que nous recherchons avec si tant d’ardeur en suivant ce maitre de la vie, ce porteur d’amour vivifiant, constructeur et régénérateur? Jésus-Christ.
Les luttes et les passions sont à l’origine de beaucoup de tensions sociales et politiques sur notre planète. Les plus forts ont toujours gagné même s’ils ne sont plus les plus méritants. Notre humanité est nourrie de mondanité et de guerres tout azimut. Jacques s’insurge contre cet état d’esprit qui domine notre sphère sociale et appelle à un esprit de retour à Dieu. Sa lettre semble être dénudée de proclamation de nature évangélique, mais elle est appréciée dans sa caractéristique éthique qui met l’accent sur la vie dans la pureté, dans l’amour et avec pour couronnement la paix.
Pour Jacques, les sources de conflits sociaux ont pour racine, la convoitise dans les passions démesurées. Il décrit ses convoitises comme provoquant des désirs élevés, de l’envie destructrice, de la jalousie et parfois deviennent des causes de certains crimes. Dans cette sphère de vie passionnelle, l’on est étonné de voir des chrétiens s’adonner à une vie de passion ou meurtre et prodigalité sont de règles. Tout ceci conduit à l’adultère spirituelle et corporelle. Il n’est plus étonnant de voir l’image du mariage se défigurer au profit de la vie mondaine. L’amour du monde semble surplanter l’amour de Dieu malgré leur incompatibilité. Or l’indépendance vis-à-vis des préceptes divins implique d’office le refus de la grâce de Dieu. Face au désastre social engendré par la banalisation des recommandations divines et des lois éthiques porteuses de bien-être
social, Jacques appelle à l’humilité de vie dans la Foi et dans l’Amour en Jésus-Christ. Jaques, surnommé, l’apôtre éthicien de l’Évangile par les théologiens, veut voir ses lecteurs vivre en toute crainte dans l’humilité et dans la Foi en Jésus-Christ.
Face à ce vœu cher à Jacques, quel serait le degré de nos passions? Quel est notre degré d’infidélité? Quels sont les nouveaux défis qui nous attendent pour nous soumettre à Dieu? Dieu n’écoute pas nos prières à cause de nos convoitises, de nos luttes, de nos infidélités. Reconnaissons notre misère et livrons-nous à une repentance
sincère et franche. Ainsi la grâce divine illuminera nos vies et nous pourrons sentir Jésus-Christ à nos côtés

Que Dieu vous bénisse et vous inonde en multitude de grâce.

 

Pasteur Eloi AGBANOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *