Prédication du Dimanche 20 Janvier 2019

Thème: Le premier miracle de Jésus:  Jésus notre Invité

Textes: Jean 2/1-12

Résumé de la prédication du Dimanche 20 Janvier 2019, faite par le pasteur Eloi AGBANOU

Parmi les invités à la fête il y avait un hôte de marque qui se dissimulait dans la foule. Mais était-il conscient de ce qui adviendra quelque temps au cours du déroulement de cette belle fête?  Non ! Il n’a rien prévu d’avance, mais il se donnera l’occasion de montrer que sa présence à cette fête nuptiale était nécessaire. La plupart des fêtes ne mettent souvent pas au premier banc le meilleur des convives, mais plutôt les invités d’honneur qui font objet de prestiges sociaux et qui donnent l’apparence que leur seule présence offrait à la fête une certaine grandiose festive. L’on peut dire aisément : cette fête était une grande manifestation parce qu’il y avait un nombre impressionnant de personnalités.

Notre Texte de Jean 2/1-12 nous informe qu’il y eut un mariage à Cana deux jours après le choix des premiers disciples de Jésus : À cette belle fête Jésus était invité ainsi que ses disciples. La mère de Jésus était aussi présente. Il arriva que le vin fût terminé pour les convives et qu’il faille un ravitaillement immédiat. Marie, la mère de Jésus informée s’adressa à son fils comme si c’était à son tour de donner la boisson ou peut être d’offrir sa participation pour l’achat du vin. Marie ne s’adressa pas à Jésus dans le but de le voir accomplir un miracle, mais dans le but de lui dire de contribuer afin que la fête ne finisse au fiasco.

Marie ordonna aux serviteurs d’obéir aux ordres de Jésus : Mais ce dernier ne tarda pas à leur dire : ‘’ Remplissez d’eau ces récipients. Ils les remplirent jusqu’au bord. Et Jésus leur ordonna de puiser le contenu qui se transforma en vin. Puis Jésus recommanda de puiser de cette eau transformée en vin au maître de la fête. Celui-ci donna l’instruction de puiser d’abord le bon vin aux convives puis après le moins bon. Celui-ci s’adressant à Jésus dit : «Mais toi, tu as gardé le meilleur vin jusqu’ a maintenant». Jésus devient-il ainsi l’invité d’honneur ou l’invité pour le succès de cette belle  cérémonie?

Commençons d’abord par examiner le processus de l’accomplissement du miracle :

  1. Il y a d’abord eu l’intervention de Marie, la mère de Jésus formulée comme une demande
  2. Il y a eu ensuite la réaction de Jésus qui n’a pas rejeté la demande de sa Mère
  3. Le conseil de Marie aux serviteurs
  4. L’ordre de Jésus au serviteur de remplir
  5. L’eau transformée en vin sans un aucun cérémonial
  6. L’appréciation de ce bon vin par le maître de la cérémonie.

Nous pouvons comprendre ici que le miracle ne s’effectue pas sans la volonté active du demandeur. Aussi le miracle ne s’effectue pas à partir du hasard. Il faut qu’il y ait une situation de crise où un besoin urgent doit être satisfait. Toutes ces étapes nécessaires pour l’accomplissement du miracle sont ici observées.

Quelle signification donnée à ce miracle?

Jésus commence par signifier symboliquement le don de son sang à l’humanité à travers ce miracle dans une circonstance de joie et dans une fête nuptiale

Ce miracle signifie aussi que le couple est désormais lié par l’amour de Jésus-Christ à travers son sang qu’il versera pour le salut de l’humanité.

Avoir Jésus comme invité à une fête nuptiale c’est lui dire d’accomplir les noces de Cana ; c’est vouloir revivre l’évènement du premier miracle accompli pour offrir la joie éternelle au nouveau ménage. Jésus l’invité est procurateur du succès de la cérémonie nuptiale et aussi succès de la vie affective du couple qui a su lui offrir une si grande considération.

Avoir Jésus comme premier invité dans nos fêtes de famille, c’est lui demander de combler notre fête de joie et lui offrir un bel éclat.

Frères et sœurs en Christ!  Jésus Notre Invité :

Quelle place donnons-nous à Jésus dans nos nombreuses manifestations festives? Comment lui réservons-nous une place de choix pour lui permettre d’accomplir des merveilles pour nous? Il y a beaucoup de fêtes que nous organisons sans même donner une place à la prière ou à un quelconque recours à celui qui peut rendre notre fête totalement accomplie dans la joie.

Les noces de Cana sont un exemple où nous pourrons dire qu’inviter Jésus à une manifestation quelconque est toujours un gain et un profit inestimables.

La place qui lui est donnée est royale et c’est lui qui rend nos manifestations et cérémonies lumineuses de tout éclat spirituel et qui offrent à nos invités de toute catégorie la joie d’avoir répondu à notre invitation.

Nos prières, nos louanges, nos invocations sont les réels signes de sa présence et de sa place royale au centre de cette cérémonie. S’il peut emplir d’affection les jarres nuptiales. Surtout pour un couple en difficultés d’harmonie sereine, Jésus doit être l’invité de restauration affective.

AMEN.

Pasteur Eloi AGBANOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *