Prédication du Dimanche 10 Mars 2019

Thème: La force de l’esprit de Lumière ; Jésus-Christ notre victoire.

Textes: Luc 4/1-13 Matthieu 4/1-11

Résumé de la prédication du Dimanche 10 Mars 2019, faite par le pasteur Eloi AGBANOU

L’on assiste souvent à un choc de titan quand deux esprits opposés se rencontrent pour qu’une orientation commune soit adoptée ou accomplie. Il arrive que l’on assiste à une scène dualiste dans une atmosphère de confrontation et de rivalité foudroyante. Un dualisme entre la force qui veut dénaturer et celle qui veut rester fidèle et opérationnelle aux normes naturelles. La force prestidigitatrice (le abracadabra) et la force évolutive
naturelle. Notre texte de ce matin fait allusion à une scène pareille. Ce texte qui nous est proposé en ce premier
dimanche de carême à savoir Le carême (les 40 jours qui vont du mercredi des cendres à la nuit de Pâques, sans compter les dimanches) est affaire de nourriture: il est interdit de manger gras (viande, sucre, œufs, etc.). « Au bas Moyen Âge et à la Renaissance, la réglementation s’était focalisée sur deux points seulement: le jeûne et l’abstinence. Le jeûne, au départ, c’était ne pas manger du tout pendant une période plus ou moins longue, à l’imitation du jeûne de quarante jours du Christ dans le désert. Pendant le haut Moyen Âge, il y a eu trois périodes de quarante jours de jeûne: une avant Pâques (qui et restée notre carême), une de la Saint-
Martin à Noël et une, plus équivoque après la Pentecôte. À ces trois carêmes s’ajoutaient d’autres courtes périodes de jeûne comme les quatre-temps, les vigiles de certaines grandes fêtes, etc. Et le jeûne consistait à ne pas manger avant la tombée de la nuit, comme les musulmans le font toujours pendant le Ramadan – avec cette différence que l’abstinence de viande, voire de toute autre nourriture que le pain et l’eau rendait les nuits de ces jeûnes chrétiens bien moins réjouissantes que les nuits du ramadan. » Flandrin, Jean-Louis. L’ordre des mets. Paris: O. Jacob, 2002. 59-60

Jésus s’est donc rendu au désert dans le but d’aller prier et jeûner afin de se recharger à nouveau de la
force divine dont il est lui-même l’incarnation. Le jeûne est un puissant moyen de s’octroyer des délices spirituels capables de nous conduire à l’accomplissement des grandes œuvres pour l’humanité. Jésus saisit toujours une belle occasion pour prier. Il le fait dans le but de se recharger à nouveau de forces et de puissances pour contrer tout ce qui est contraire à l’esprit de Dieu. L’esprit du malin qui le voit constamment dans cet élan de communication permanente avec le Père a choisi de le mettre à l’épreuve pour tester son degré de puissance et de forces divines. Surtout qu’il vient d’être baptiser au Jourdain, il s’est sûrement doté d’une force extra qui
peut lui permettre de désamorcer les pièges les plus meurtriers.

Le Diable saisit les trois pouvoirs qui semblent dominer notre monde; Le pouvoir économique, le pouvoir politique, le pouvoir spirituel.
1-‘’ordonne à ces pierres de devenir du pain si tu es le fils de Dieu’’ Verset 3 : Les hommes ont faim, ils ont besoin d’être nourris, agis car tu es Roi et tu as la capacité de mettre en place une politique économique où chacun peut manger à sa faim. C’est le moment pour toi de réaliser ce dessein important pour l’humanité affamée.
Non ! Lui répondit Jésus, la boulangerie de Dieu ne fonctionne pas sous un décret émotionnel. Chaque
créature à sa place, si l’on devait transformer les pierres en pains, on en aura plus pour construire : Les
habitations, les ponts, les routes, les édifices et les grands temples. Chaque créature divine joue son rôle, il ne faut pas en faire d’amalgame. ‘’L’homme ne vivra pas de pains seulement,’’ il a aussi besoin de ces pierres pour réaliser le plan du salut de Dieu pour l’humanité. Il se servira de ces pierres pour construire des entreprises de fabrication du pain.
2-Je te donnerai toute puissance et la gloire pour régner sur ces royaumes si tu te prosternes devant : Un véritable choc de puissance; Lucifer usurpe même des pouvoir qu’il n’a pas. Sans être propriétaire ou titulaire d’un bien ou d’un royaume, il use de ruse pour se faire détenteur du titre de propriété. Ces royaumes sont la propriété indiscutable de Dieu auquel lui, Lucifer doit adoration et louange. Pourquoi donc cette manœuvre de farceur et ‘’faymanie’’?
Jésus répond ! Non, ‘’ tu adoreras le Seigneur ton dieu et tu le serviras.

3- Descends du sommet de cet temple et les anges de Dieu viendront te porter afin que ton pieds ne heurte aucune pierre. Une autre dérive de Force pour montrer que Jésus doit mettre en usage sa force et sa puissance pour qu’il soit admiré comme le grand détenteur des forces extra –terrestres.
Jésus lui dit Non! Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu , tu n’as pas le droit de le mettre à l’épreuve
pour accomplir des actes prodigieux.
Jésus, la force de lumière neutralise toutes les manœuvres du prince des ténèbres:
-Comment résistons-Nous aujourd’hui aux manœuvres de Lucifer
Que nous révèle aujourd’hui la grande lutte qui s’opère dans notre monde? La grande bataille commence déjà avec des signes annonciateurs. Cette grande bataille est spirituelle.
-Quelles dispositions prendre?

-Quels résultats sont auxquels nous aboutirons?
Jésus-Christ, le grand vainqueur nous rendra toujours victorieux. Il nous disposera à la victoire finale.

 

Pasteur Eloi AGBANOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *