Prédication du Dimanche 28 Juillet 2019

Thème:Prier pour confirmer l’identité de notre appartenance à Jésus-Christ 

Textes:Luc 11/1-13

Résumé de la prédication du Dimanche 28 Juillet 2019, fait par le Pasteur Eloi AGBANOU

Nous savons bien prendre soin de notre corps : Nous savons mettre de l’huile de protection pour que notre corps ou notre peau soit à l’abri des dégradations ou autres malaises de nuisances. Mais les soins de l’esprit ou de l’âme ont besoin d’un produit spécial : La prière.

Ces deux dimensions de l’être humain restent le point de rencontre permanent entre Dieu et l’Homme. L’esprit qui est le pont de communication entre l’âme et le corps doit rester en permanente communication avec les recommandations ou préceptes divins.

La prière est l’élément privilégié pour une saine communication entre l’Homme et son créateur afin de rendre l’âme confiante et le corps invulnérable.

Dans Luc 11/1-13, Jésus nous montre comment pratiquer cette communication avec le créateur. Sa propre prière fut l’occasion pour les disciples de lui demander comment prier. Jésus leur donne comme enseignement la prière du Seigneur ou l’oraison dominicale qui se présente ici sous une forme différente de la version la plus connue chez Matthieu. On ne sait pas si Jésus a donné à ses disciples deux versions de cette prière ou si l’Église primitive a adapté les paroles originelles de diverses façons pour répondre à ses propres besoins. La version de Luc est la plus courte. Elle comporte une invocation et deux séries de requêtes : Père! C’est la traduction du mot araméen ABBA. Jésus introduit ainsi ses disciples dans la même relation d’intimité avec le père que celle dont il jouissait.’’ Ton nom soit sanctifié’’! La première requête des deux concernant Dieu Lui-même. Une telle sanctification constitue la base de la seconde demande. ‘’ Ton règne vienne’’, puisse la domination de Dieu s’établir rapidement dans la paix et dans la justice.  C’est une prière pour que Dieu se manifeste, en hâtant la venue du jour du Seigneur. Ce n’est qu’après ces requêtes que sont mentionnés les besoins du solliciteur.

‘’ Donne-nous notre pain quotidien’’ ou notre pain de ce jour / Une demande pour que la famine ne frappe pas à notre porte et pour que le pain de vie, le don de Dieu sans lequel l’homme ne peut vivre ne nous manque guère (epioussios). La prière présente un avant-goût de la bénédiction du royaume à venir.

La requête pour obtenir le pardon chaque jour accordé seulement à ceux qui pardonnent aux autres. Enfin le priant   demande à être préservé de la tribulation et de la tentation qui affaibliraient sa foi et l’exclurait du Royaume de Dieu.

La prière est suivie de paraboles dont le but est d’encourager les hommes à prier.  Si même un ami sur cette terre cède à l’importunité, à combien plus forte raison Dieu répondra -t-il sans que l’on ait à l’importuner, même s’il semble tarder. Si les pères ici-bas ne trompent pas leurs enfants dans leurs dons, comment Dieu peut-il nous tromper en remplaçant sa grâce par un châtiment ? Avec de telles assurances, la prière confiante peut être une réalité.

La prière est dite pour notre propre édification. Elle est dite pour nous aménager la parcelle divine qui est en nous. Elle est notre source de recharge en espérance, en force et en courage.

Bien aimées en Jésus-Christ!  Dieu nous offre à travers la prière l’occasion de mettre à l’épreuve son amitié, son dévouement, sa charité et son hospitalité – Le refus ne doit pas nous décourager et nous amener à abandonner de prier, il doit plutôt nous pousser à redoubler d’insistance et de persévérance dans notre demande. Surtout, l’on est persévérant et hardi dans la prière quand on intercède pour les autres. Cet homme dont parle notre texte va importuner son ami à une heure tardive car poussé par l’esprit de confiance et d’amitié. En réalité, la réponse de Jésus à la demande : ‘’ Enseigne nous à prier’’ est traduite par ‘’ apprenez à aimer et vous saurez comment importuner l’ami suprême. C’est le Saint-Esprit qui nous apprend à prier sans oublier les critères qui contribuent à l’exaucement d’une prière, à savoir :

-L’ami à qui l’on s’adresse, -La formule de la demande, – Le lieu ou les circonstances de la demande -L’état d’âme du demandeur.

Ces critères sont les facteurs centraux de la confirmation de notre identité chrétienne et pour exprimer à Jésus Christ notre appartenance à sa Seigneurie :

-Prononcer son Nom quand nous prions, formuler un contenu clair et humble même si nous insistons, avoir un lieu décent pour lui adresser une demande bien élaborée, être dépourvu de l’esprit du mal ou de la ruse autrement dit être un Homme de bien portant de bonnes pensées positives.

Pasteur Eloi AGBANOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *