Prédication du Dimanche 04 Août 2019

Thème:L’insensé selon le Jésus-Christ 

Textes:Luc 12 :13-21

Résumé de la prédication du Dimanche 04 Août 2019, fait par le Pasteur Eloi AGBANOU

L’insensé n’est pas toujours le fou ou le déréglé que nous rencontrons sur notre chemin en train d’accomplir les actes incohérents et irréfléchis.

L’insensé peut être aussi considéré pour une personne bien normale, mais obsédée par des préoccupations immondes. Il est parfois l’homme avide de biens matériels, l’homme cupide ou orgueilleux. L’insensé est celui qui ne contribue pas à l’épanouissement de la vie hors de lui. Il s’en accapare et l’enferme dans un vase hermétiquement clos.

Ici, dans le texte de Luc 12/ 13-28 il s’agit d’un tel homme qui limite l’existence à ses propres et uniques projets. Mais le texte soulève au début un sujet d’Héritage.

Du fait que Jésus était habituellement pris pour un Rabbin, il n’est pas surprenant qu’on recherche son opinion sur une question légale, une contestation au sujet des biens.

Probablement un frère plus jeune était-il dépouillé de sa part d’Héritage? Jésus refusa de trancher le différend, car il n’était pas un rabbin consacré. Cependant il alla jusqu’à la racine de l’affaire en donnant un avertissement sévère contre la cupidité, avertissement que pouvait motiver sa connaissance personnelle de l’intéressé.

La cupidité ou désir d’avoir plus ce que l’on a ne conduit pas seulement à un conflit, mais exprime aussi une philosophie de la vie fondamentalement faussée en vertu de laquelle seules comptent les possessions matérielles.

Il suffit que Dieu enlève la vie à un homme qui estime pouvoir se retirer dans le confort et la quiétude grâce à une moisson magnifique et immédiatement il devient manifeste à un point où ces possessions sont inutiles. L’argent ne peut pas tout acheter. L’Homme riche avait omis d’acquérir les vraies richesses d’une relation juste avec Dieu. Donner au pauvre aurait certainement constitué son premier pas. Il n’a pas trouvé la vraie formule d’action de grâce  après cette abondance reçue de Dieu. Alors, Jésus l’appel Insensé !  ici, une autre compréhension se dégage : celle de voir cet Homme comme un ingrat de classe exceptionnelle. «Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années, reposes-toi, bois et réjouis-toi» Verset 19.

Mais Dieu reprend en disant : « Insensé, cette nuit même ton âme te sera redemandée, et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il? »

Pourquoi Jésus appelle-t-il ce riche paysan « insensé« .

  • «ce riche a oublié de remercier celui qui, dans l’ombre a participé efficacement et entièrement à cette abondante récolte.» Dieu
  • Il a oublié de gratifier ceux qui ont labouré dans son champ.
  • Les ouvriers qui ont assuré le suivi technique et agricole des produits plantés.
  • Les moissonneurs qui ont développé leur énergie pour le transport.
  • Les ouvriers qui se sont investis pour les ranger dans le grenier.
  • Les constructeurs du grenier.
  • Puis sous le regard de ces innombrables affamés autour de sa maison et dans sa localité, il se réjouit :

« Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années, reposes-toi, mange, bois et réjouis-toi« 

Chers frères et sœurs,

Pourquoi garder notre attitude d’insensé? Pourquoi pouvons-nous croire que nous suffisons à nous-mêmes par nos biens matériels, par nos ressources financières en compte?

Pourquoi ignorer que nous sommes nous-mêmes une propriété de Dieu et que par surcroit, tout ce que nous avons appartient à Dieu?

Or, nous sommes constamment redevables à l’humanité.  Car le pain que nous mangeons chaque matin, l’habit que nous portons, la maison que nous habitons  est l’énergie et l’effort d’une ou plusieurs personnes à qui nous devons être reconnaissants.

Nous devons cesser d’être appelé « insensé«  par Jésus.

Nous devons refuser ce statut d’orgueilleux, de cupide, d’avar, d’égoïste et nous revêtir d’un statut plus Humaniste : celui du partage, de la gratitude, de la solidarité, de la communion fraternelle.

Pasteur Eloi AGBANOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *