Prédication du Dimanche 29 Septembre 2019

Thème:Reconquérir le salut par la repentance .

Texte Biblique: Luc 16 verset 19-31

Résumé de la prédication du Dimanche 29 Septembre 2019, fait pour l’Ancienne Pélagie TCHANA par le conseiller Cédric Diffo

Le texte du jour suit une série de paraboles de Jésus sur notre rapport avec les biens matériels.

La description faite dans le texte porte à interpréter que l’homme riche vivant dans l’opulence, contrairement à Lazare qui était probablement mendiant et malade. Dans la deuxième partie du texte, le rapport s’inverse dans l’au-delà, où c’est l’homme riche qui s’est retrouvé dans la souffrance.

Le texte ne dit pas que l’homme riche s’est retrouvé dans les flammes à cause de ses richesses, ni l’inverse, car Lazare n’a pas été reçu au ciel parce qu’il était pauvre. Aucun lien direct ne peut être fait entre les richesses et l’enfer ni entre la pauvreté et le paradis. On remarque toutefois que dans sa vie terrestre, l’homme riche n’a démontré aucune relation avec Dieu. Il n’a pas fait preuve de charité alors qu’il n’était pas difficile pour lui de donner ses miettes à Lazare. Il n’a pas pris garde aux besoins des autres autour de lui, et n’a pensé qu’à lui.

Le risque est donc là, soit de se conforter dans ses richesses et oublier le besoin d’entretenir une relation avec notre Créateur, laquelle se manifesterait par nos actions envers nos prochains.

Lazare est quant à lui resté dans le silence, n’exprimant aucune plainte bien que vivant dans la misère, probablement remettant son sort en l’Éternel. Il inspire l’attitude que nous devons avoir lorsque nous traversons des périodes de carence. Plutôt que nous plaindre et de reprocher à Dieu de nous avoir laissé dans une telle situation, nous devons nous en remettre à Lui.

Le texte nous apprend que nous ne devons pas fermer nos oreilles et nos cœurs à la Parole de Moïse et des prophètes (la bible) bref aux instructions divines. Nos actions sur Terre parlerons pour nous dans les cieux. Quelque soit l’étendue de nos biens, gardons nous de nous y attacher au point d’oublier d’entretenir notre relation avec Dieu.

L’ancienne Pélagie TCHANA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *