Prédication du Dimanche 02 Aout 2020

Thème: L’alimentation spirituelle !

Texte Biblique: Matthieu 14 /13-21 ou Luc 9,11 à 17 :

Résumé de la prédication du Dimanche 02 Aout 2020, fait  par le le pasteur Eloi AGBANOU

Ce texte suscite des interrogations susceptibles de compromettre la foi catéchétique qui y voit une sorte d’action prestidigitatrice divine. ‘’Dieu est capable de transformer la plus minuscule
particule en un gigantesque corps observable à l’œil nu. Il peut
aussi réduire une immense créature plus minuscule qu’une
fourmi; Il est capable de sécher les eaux de l’océan atlantique et
nous faire voir à l’œil nu tout ce qui s’y trouve en même temps, il
est capable de transformer une superficie de sable chauffante en
un large fleuve où l’on peut désormais pêcher des poissons.
Demander si Dieu s’est vraiment servi de cinq pains et deux
poissons pour nourrir des milliers de personnes , je crois la
réponse ne peut être que positive : Il n’ y a rien à douter , il est
Dieu qui agit pour montrer aux humains que c’est lui qui est le
créateur , le maître incontesté de notre existence terrestre.
Nous sommes les créatures dont notre Seigneur prend soin. Nous
ne pouvons pas dire que nous suivons Dieu et mourir de faim’’.
Tout cela se repose sur notre fidèle croyance en Jésus-Christ.
Mais il est amère de voir aujourd’hui qu’il y a un grand nombre
de personnes qui adorent Dieu et qui meurent de faim dans
certaines régions géographiques de notre univers terrestre.

Regardez les habitants du désert, ces personnes n’ont rien à
manger à cause de leur sol aride ou rien ne pousse. Aussi regardez
quand la pluie ne tombe pas et que les semences ne germent pas,
automatiquement la famine s’empare du peuple cette année-là.
Nous n’avons pas de maïs ni du mil sur le marché et pourtant ces
familles sont de grands croyants en Dieu. ‘’ Oui ! comment
comprendre leur secret à la survie? Comment comprendre que
ces personnes se nourrissent autrement, je veux dire qu’elles ont
une autre nourriture qui alimente leur corps et qui n’est plus
semblable aux nourritures naturelles? Ces nourritures ne sont-
elles pas de nature extraordinaire? Cette nourriture n’est-elle pas
celle qui fait vivre réellement et non ce que nous mangeons pour
agresser dangereusement notre corps? Moi j’ai pensé à la
nourriture spirituelle. La multiplication des pains dont parle notre
texte n’est-elle pas un scénario de l’alimentation spirituelle.
Le passage me révèle deux points importants :
-Le premier est celui de l’esprit de communion qui existait au
moment même où le besoin s’est fait sentir : Les disciples avaient
cinq pains et deux poissons qu’ils ont mis au service de la masse.
Mais le texte ne nous dit pas si d’autres dans la masse avait aussi
des lunchs cachés et ont fait preuve de solidarité en suivant

l’exemple des disciples. Ou bien dès que l’information a couru, il y
eut un petit groupe dynamique qui a tout de suite posé une action
de recherche rapide du pain dans les environs ? Ou bien Jésus,
très prévisible s’était préparé déjà à nourrir son peuple en
mettant depuis longtemps les femmes disciples en mission ? c’est
vrai que la bible nous parle d’une foule de personnes. Jean 6 /1-15
parle de cinq mille personnes.
2-Le miracle de Jésus est inscrit pour moi dans la sphère d’une
alimentation spirituelle car il y a encore un manque dans notre
texte. Il s’agit de la courte ou moyenne échéance pendant
laquelle s’est réalisé tout le scénario. Rien ne nous dit que cela
s’est passé en deux jours seulement ou en quelques minutes. Le
temps est pourtant un facteur capital de crédibilisation de l’acte
accompli pour qu’il devienne miracle ou non.
Frères et sœurs en Christ! Mon commentaire face à ce texte est
purement humain, mais à la recherche du fonds spirituel du
message qu’il peut nous transmettre et de la substance spirituelle
dont notre âme peut être nourrie. Nous sommes comptés parmi
ces milliers de personnes qui ont faim et qui suivent Jésus à la
recherche de l’alimentation spirituelle. Je veux bien croire à
l’action miraculeuse, mais je veux la rendre compréhensible afin

que nous sachions que Jésus-Christ continue de faire des miracles
jusqu’à ce jour et jusqu’à l’heure où je vous parle. Jésus n’est pas
celui qui transforme les pierres en pain ni celui qui se livre aux
abracadabra des magiciens de notre monde contemporain. Jésus
accomplit de grands choses ou de grands ‘’ Miracles ‘’ à partir de
ceux qui doivent être bénéficiaires de ces miracles. Jésus miracule
à partir de mes intensions pour accomplir l’action favorable pour
mon bien être. Il part de l’intension de mon cœur, du contenu de
ma foi pour agir en ma faveur. Jésus nourrit cinq mille hommes
qui lui ont ouvert leur cœur en toute sincérité. Il a trouvé en eux
le germe spirituel favorable qui doit être alimenté. Il a matérialisé
leur foi et leur attente dans le pain et les poissons partagés.
Aujourd’hui, on s’alimente pour assouvir un besoin physiologique,
mais Jésus veut qu’on se nourrisse pour assouvir un besoin
spirituel qui nous permet de rester connecter à l’amour salvateur
de Dieu. L’alimentation physiologique est parfois nocive à notre
charpente biologique physique, mais l’alimentation spirituelle lui
apporte bien être en soulagement en Jésus-Christ et de cette
alimentation dont il est question ici.

 

Pasteur Eloi AGBANOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *